CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle
Édito d'introduction

Unir nos efforts pour mieux faire place aux jeunes.

par Ghislaine Cabessut (Présidente du CAUE de la Haute-Garonne, conseillère départementale du canton de Villemur-sur-Tarn, maire de Bouloc)

Le CAUE, en partenariat avec le LISST et dans une étroite collaboration avec le Conseil départemental, a souhaité rassembler un maximum d’acteurs des territoires et des politiques éducatives, tant il apparaît désormais nécessaire d’unir nos efforts au bénéfice de l’émancipation et de la participation des jeunes.

 

Par leur regard souvent décalé sur le monde et la normalité posée par les adultes, par leur esprit débridé, par leur créativité, leur capacité d’expérimenter et d’innover, les jeunes offrent une perspective oblique sur les pratiques et participent d’un extraordinaire vivier pour développer de nouvelles idées. Ils portent en eux les ressources pour construire l’avenir, à un moment de notre histoire où il s’agit de reconsidérer nos manières d’habiter pour épargner la planète et pour apaiser les tensions grandissantes entre groupes et communautés de toutes sortes.

 

"Par leur regard souvent décalé sur le monde et la normalité posée par les adultes, par leur esprit débridé, par leur créativité, leur capacité d’expérimenter et d’innover, les jeunes offrent une perspective oblique sur les pratiques et participent d’un extraordinaire vivier pour développer de nouvelles idées."

Pourtant, quand bien même les jeunes constituent des acteurs citoyens particulièrement actifs sur notre territoire, nombreux sont celles et ceux qui ne savent pas vraiment qui ils sont. Nombreux sont aussi celles et ceux qui les accusent de toutes les incivilités au point d’en avoir peur. Les jeunes ressentent cette méfiance et surtout le manque flagrand de considération à leur égard. Dans notre région, 50% d’entre eux pensent que leur avis ne compte pas !

 

Heureusement, ils continuent à cultiver un fort désir d’émancipation avec la féroce envie d’être utile à la société. Ils sont attirés par la ville intense qui favorise l’accès à tout. Ils sont attachés à l’accès à des transports en commun efficients et à des services de proximité, qui les libèrent de la « tutelle » familiale. Ils souhaitent découvrir le monde, par-delà les frontières des états mais aussi par l’ouverture qu’autorisent les réseaux sociaux. Ils aspirent par dessus tout à être force de proposition.

 

Le CAUE cherche, par ses actions, à outiller les jeunes pour qu’ils passent à l’acte. (voir aussi outils de la plateforme pédagogique du réseau des Maisons de l'Architecture). Il s’inscrit dans une pédagogie de projet qui amène les enfants et les adolescents à questionner, rencontrer, proposer, intégrer les leviers et les contraintes pour mettre en oeuvre des actions citoyennes qu’ils entendent impulser dans leurs territoires. Malheureusement, nous constatons trop régulièrement un défaut de coordination entre les acteurs qui ne permet pas d’accompagner de manière efficace les jeunes dans la réalisation de leurs projets.

 

À l’heure où les collectivités locales et l’État mettent en oeuvre des réformes relatives aux territoires sans précédent, et où le Conseil régional de l’Occitanie

et le Conseil départemental de la Haute-Garonne concertent les jeunes pour co-construire une nouvelle stratégie jeunesses, il apparaît utile et incontournable de croiser les diagnostics, de travailler ensemble et de manière transversale, à la mise en oeuvre d’actions, autour d’ambitions partagées avec les jeunes.

Zoom

Évolution des politiques publiques relatives aux jeunes

 

 Des réformes par l’État ...

 

          1/ pour favoriser l’émancipation et l’engagement des jeunes

 

  • Lutte contre le décrochage scolaire

  • Soutien à l’alternance

  • Reconnaissance de l’engagement étudiant dans les diplomes de l’enseignement.

  • Vers un service civique universel

  • Droit de gérer une association sans autorisation parentale à 16 ans

  • Une politique d’urbanisme ciblée, à destination des jeunes et des personnes en situation précaire, afin de favoriser notamment leur mobilité

  • De nouveaux lgts pour les étudiants et les personnes en activité à revenu modeste dans les zones dites tendues, là où la demande est excédentaire, notamment dans l’aire urbaine toulousaine.

 

          2/ pour favoriser l’émancipation et l’engagement des jeunes

 

  • Lutte contre le décrochage scolaire

  • Soutien à l’alternance

  • Reconnaissance de l’engagement étudiant dans les diplomes de l’enseignement.

  • Vers un service civique universel

  • Droit de gérer une association sans autorisation parentale à 16 ans

  • Une politique d’urbanisme ciblée, à destination des jeunes et des personnes en situation précaire, afin de favoriser notamment leur mobilité

  • De nouveaux lgts pour les étudiants et les personnes en activité à revenu modeste dans les zones dites tendues, là où la demande est excédentaire, notamment dans l’aire urbaine toulousain.

    3/ pour favoriser l’émancipation et l’engagement des jeunes
     

  • Lutte contre le décrochage scolaire

  • Soutien à l’alternance

  • Reconnaissance de l’engagement étudiant dans les diplomes de l’enseignement.

  • Vers un service civique universel

  • Droit de gérer une association sans autorisation parentale à 16 ans

  • Une politique d’urbanisme ciblée, à destination des jeunes et des personnes en situation précaire, afin de favoriser notamment leur mobilité

  • De nouveaux lgts pour les étudiants et les personnes en activité à revenu modeste dans les zones dites tendues, là où la demande est excédentaire, notamment dans l’aire urbaine toulousaine.

    4/ Des concertaions vers de nouvelles stratégies jeunesse,
    Aux deux échelles régionale et départementale,


    Des diagnostics avec les jeunes et les acteurs des territoires, qui …

  • Caractérisent les réalités sociales selon les territoires

  • Font apparaitre le déficit de considération des jeunes

  • Témoignent d’un fort besoin de relations sociales par le contact. Les réseaux sociaux n’anihilent pas leurs besoins de contacts, relations humaines directes

  • Mettent en exergue le  désir d’émancipation

  • Renvoient au souhait, voire au besoin d’être utile à la société

    5/ Dans le cadre du contrat de ville de Toulouse Métropole,
    des objectifs stratégiques et opérationnels pour améliorer la vie des jeunes
     

  • Réduire significativement les écarts de réussite scolaire entre les élèves des QPV et des autres territoire de TM

  • Améliorer le bien-etre de l’enfant et de l’adolescent dans son environnement du quotidien

  • Construire des parcours individuels en s’appuyant sur les acteurs des territoires

  • Favoriser les retours vers la formation et vers l’emploi

  • Associer les adlolescents et leurs parents

  • Prendre en compte le fait étudiant en engagement un travail commun dans les quatre registres : économique, urbain, cohésion sociale, image des quartiers.

Bonus ressources

> Monter un projet / S'outiller : dossier, budget, planning / Info Jeunes Ardèche Drôme
https://ardeche-drome.info-jeunes.fr/s-outiller-dossier-budget-planning

> Des forums jeunesse au Québec 
forumsjeunesse.qc.ca/les-forums-jeunesse-participation-citoyenne/

> La participation des jeunes, une nécessité démocratique / Forum français de la jeunesse
forumfrancaisjeunesse.fr/2743-2/