CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle
Table ronde 1 / Intervention 1

Quels territoires vécus à 10 ans ?

Analyses de discours d’enfant sur leurs lieux de vie

par Fabrice Escaffre (Maître de conférence en aménagement et urbanisme à l'Université Toulouse Jean Jaurès / LISST-CIEU)

Fabrice Escaffre analyse le vécu des enfants de 10 ans, à partir d’une action pédagogique développée par le CAUE de la Haute-Garonne dans plusieurs territoires de l’aire urbaine toulousaine.

Des usages largement accompagnés et très cadrés

Lorsqu’on s’intéresse aux modes d’habiter des enfants, tels qu’ils les décrivent, le premier élément d’analyse notable renvoie au fait qu’à cet âge les enfants témoignent d’usages de l’espace surveillés. C’est particulièrement vrai dans les déplacements quotidiens qui se font rarement en autonomie. Si ce fait est sans nul doute lié à l’âge et à l’époque, il est aussi rattaché aux configurations territoriales. C’est ainsi que les mobilités accompagnées sont plus fortes au sein des territoires sur lesquels les équipements (notamment les écoles) sont moins bien desservis par les transports collectifs, et où, au contraire, l’usage de la voiture est une sorte d’évidence. Dans ces conditions, le rapport à l’espace public et au territoire se construit alors dans un mode rarement libre.

 

L’analyse des discours des enfants nous apprend également que le rapport à l’espace public est fortement cadré, normé, limitant aussi leurs agissements. La nature des lieux l’explique. Les fréquentes pratiques de loisir ou de socialisation sont ainsi souvent organisées aux domiciles des enfants. Celles-ci ne sont guère plus libres lorsqu’elles se réalisent dans des équipements ou des lieux ouverts au public (les aires de jeux par exemple). La plupart du temps, il s’agit de lieux dont la localisation et la délimitation physique sont conçues pour assurer prioritairement la protection des enfants au prix d’une réduction de leurs marges d’appropriation.

Des territoires vécus à toutes les échelles... avec des espaces émergents

Le deuxième point saillant de l’analyse concerne l’échelle des territoires vécus par les enfants. À 10 ans, on peut se dire qu’il est normal que ces derniers soient très recentrés sur l’espace relativement proche du logement et de son immédiate proximité (le quartier, le lotissement).

 

Toutefois, outre la forte appropriation de l’espace privé, les témoignages attestent du rôle des espaces intermédiaires, situés « autour » du logement, tels que les équipements scolaires, les équipements de loisir, les équipements sportifs mais aussi les raquettes de lotissement ou des portions de pistes cyclables.

 

Les enfants font également référence à des espaces plus lointains, à l’échelle de l’agglomération. À cette échelle, on identifie certains hauts lieux touristiques, quelques hauts lieux naturels mais surtout des hauts lieux commerciaux qui marquent fortement l’expérience de vie des enfants.

Mobilités : des différences de pratique selon les territoires...

mais des constats partagés

Les espaces vécus du proche au lointain impliquent des mobilités. Dès lors, il semble normal de retrouver dans les discours des éléments faisant allusion à la ville automobile. Pour les enfants, cette dernière est une évidence ; plus particulièrement dans les espaces de la première couronne où ils se rendent à l’école systématiquement en voiture.

 

Dans les parties plus denses et intenses de la ville, dans Toulouse, le constat est quelque peu différent : il y existe des formes d’aménagement qui permettent des pratiques plus directes de l’espace public.

 

On remarque également une distinction de pratique des espaces publics en

fonction de la catégorie sociale de la famille. À les entendre, les enfants issus de classes sociales moins favorisées, ceux des quartiers populaires, font preuve d’une autonomie plus importante dans l’espace public ; notamment avec un usage plus libre des transports en commun.

Retour vidéo

-----------

Fabrice ESCAFFRE revient plus en détail sur la genèse de  l'étude menée par le LISST-CIEU ; une collaboration avec le CAUE démarrée dans le cadre de la  démarche Vélicités.

-------------

Durée : 2'40

Pour aller plus loin

> Authier, J.Y., Bathelier V. & Lehman-Frisch S. (dir.) (2016)

"La ville des enfants et des adolescents",

Annales de la Recherche Urbaine n°111. 

 

> Cloutier, M.S. & Torres, J. (2010).

"L’enfant et la ville : notes introductoires",

Enfances, Familles, Générations, 12, i-xv.

 

> Huguenin-Richard, F. (2010).

"La mobilité des enfants à l’épreuve de la rue : impacts de l’aménagement de zones 30 sur leurs comportements",

Enfances, Familles, Générations, 12, 66-87.

 

> Legendre, A. (2011).

"Les lieux de jeux extérieurs des enfants d’âge scolaire : des espaces de proximité aux espaces publics urbains",

Pratiques Psychologiques, 17, 31-48.

 

> Noschis, K. (2006).

"La ville, un terrain de jeu pour l’enfant",

Enfance & Psy, 33 (4), 37-47.

 

> Papamavrou, E. (2012).

"L’enfant et l’espace urbain : l’appropriation de la ville par l’enfant",

Sarrebruck : EUE.

Bonus ressources

Actions pédagogiques
 

> VIDÉO – Projet Vélicité  
https://www.youtube.com/watch?v=poWH8dmelrM

> ATELIER – Projet pédagogique « Habiter »  
http://www.caue-mp.fr/espace-ressources/projet-pedagogique-habiter/itemid-10.html

> EXPOSITION – Habiter…Visions de jeunes  
http://www.caue-mp.fr/espace-ressources/habitervisions-de-jeunes/itemid-16.html

> ATELIER – Ateliers et périples Vélicités 9-11ans  
http://www.caue-mp.fr/espace-ressources/ateliers-et-periples-velicites.html

> ATELIER - Ateliers et périples Vélicités 14ans et +  
http://www.caue-mp.fr/espace-ressources/ateliers-et-periples-velicites-14ans-et.html

Autres ressources

> VIDÉOS : Compte-rendu vidéo des rencontres nationales des villes éducatrices qui se sont déroulées à Lille les 13 et 14 décembre 2017 / Plus particulièrement l'intervention de Clément Rivière, docteur en sociologie
www.lille.fr/Parents/Actualites/La-ville-a-hauteur-d-enfants