CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle

Visite 01 / Pibrac (Haute-Garonne)

La zone des Tambourettes, une coulée verte aux

usages mixtes dans la vallée inondable du Courbet.

> Maître d’ouvrage :
Ville de Pibrac (31)

> Maîtres d’oeuvre :

Régie municipale (Phase 1) et 
Atelier Villes et Paysages / EGIS (phase 2)

> Type de travaux :
aménagements et entretien

d'espaces verts et de nature
> Surface  aménagée :
Environ 7,5 hectares
> Coût des travaux : 
Environ 570 000 € TTC

1/ Le contexte et les enjeux de l'opération

La vallée du Courbet dans laquelle est aménagée la zone des Tambourettes est une petite vallée agricole inondable, peu urbanisée avec des pentes boisées. Malgré la coupure physique imposée par la voie ferrée Toulouse-Auch, elle constitue «une respiration » aux portes de la ville. C’est pourquoi, la priorité y a été donnée à des aménagements de loisirs pour les habitants.

CARTE DE SITUATION

----------------------------

Déplacez-vous sur la carte Google

pour situer la commune de Pibrac.

 

Au-delà des enjeux de gestion et de protection,  il a paru essentiel à la collectivité de conforter l’attractivité de cette zone et de ses milieux, d’en faire découvrir leurs particularités, d’en renforcer la dimension paysagère et de permettre leur appropriation par les habitants.

VUE-TAMBOURETTES.png

LES TAMBOURETTES 

EN PHOTOS

-------------------------

Afin de mieux comprendre la géographie du Jardin des Tambourettes, UTILISEZ  CETTE CARTE INTERACTIVE. 

En CLIQUANT SUR LES NUMÉROS, vous pourrez visualiser (avec des photos) les différents lieux qui composent cet espace.

2/ La genèse du projet

Acquise au début des années 2000 par la commune de Pibrac, le zone des Tambourettes (plus large que la simple aire de loisirs qui occupe plus de 2 hectares) s'étend sur une superficie de près de 7,5 hectares.  

 

Le première phase du projet a été conçue par la municipalité, avec l'aide de l'AUAT, pour partie entre 2006 et 2008 : terrains de grand jeu, parking phase 1, aire de jeux, cheminement. 

 

À partir de 2011, une deuxième phase d'aménagement a été confiée à des architectes et paysagistes (Atelier Villes et Paysages / EGIS). Elle s'est faite à partir d'une étude qui a permis de repréciser le programme d'ensemble et d'aboutir à plusieurs "améliorations" :  l’extension de la zone de stationnement, la valorisation de la fontaine Sainte-Germaine située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (ponton et parvis), l’installation d’un espace d’accueil et d’information (réalisé par FCCH architectes), l’extension des jeux pour enfants, la réalisation d’aires de pique-nique, du skate-park, d’aménagements paysagers...

"C'est vrai que par rapport au projet initial tout n'a pas été réalisé. Pour autant d'autres choses qui n'étaient pas prévues ont été réalisées. L'ensemble a contribué à marquer l'appropriation de cette zone par les familles de Pibrac.- F. MAZZOLENI

VIDÉO 1

----------

Comment a démarré le projet ? Comment a-t-il été phasé ?

Florence MAZZOLENI 

(maire adjointe) rappelle très brièvement la genèse du projet du Jardin de Tambourettes. 

(Durée : 2')

3/ Mise en oeuvre et entretien

Le Jardin des Tambourettes constitue un maillon important de la couronne verte de la Métropole Toulousaine. Plusieurs de ses sentiers permettent de rejoindre la forêt de Bouconne toute proche. 

La mise en oeuvre et l'entretien de cette grande zone ont fait (et font toujours) appel aux principes de la démarche différenciée. Celle-ci repose sur une variété typologique des espaces publics, définie en fonction des attentes

sociales, des ambiances, des usages et du potentiel écologique des espaces exploités, allant de l’espace horticole soigné aux espaces naturels.

C'est ainsi qu'une partie du Jardin des Tambourettes a été créée comme une aire de loisirs, bénéficiant d'un entretien classique (tonte et taille des massifs fréquente) par les services municipaux ; d'autres parties sont moins souvent et moins intensément entretenues (tontes et fauches plus

tardives, traitements phytosanitaires proscrits...), certaines pas du tout : c'est le cas d'une friche naturelle au sein de laquelle la biodiversité végétale et animale est libre de se développer sans aucune intervention de l'homme .

"Lorsqu'on laisse des parcelles se végétaliser naturellement, on  rencontre souvent des réactions mitigées du public. Certains disent que c'est sale ! Pourtant, non, ce n'est pas sale !!! C'est simplement un état naturel qui présente un intérêt sur le plan de la biodiversité.
-
 Pascal SORIANO (responsable développement à l'ONF)

VIDÉO 2

----------

Florence MAZZOLENI 

(maire adjointe) et Marc POZZA (responsable des espaces verts) reviennent sur les grands principes de mise en oeuvre et d'entretien du jardin.

(Durée : 3'38)

BONUS VIDÉO

----------

Pascal SORIANO (ONF) explique brièvement l'intérêt et la méfiance que suscitent une friche naturelle au sein d'une zone de nature. 

(Durée : 1'52)

4/ Usages et fonctions de la zone nature 

Le Jardin des Tambourettes n'est pas qu'une simple zone de loisirs. C'est un lieu que s'est approprié un grand nombre de Pibracais(es), et plus largement d'habitants de communes voisines.

 

La notoriété du lieu doit beaucoup à l'implication d'associations locales qui ont choisi cet espace de nature pour partager leur passion du sport, de la culture ou du jardinage. C'est notamment le cas du Point Accueil Jeunes qui a dessiné un parcours de santé intergénérationnel ou du Conseil Municipal de la Jeunesse qui organise des séances de ciné en plein air.

 

C'est aussi l'association Jardin Nature Pibrac qui a créé un jardin pédagogique pour permettre aux enfants d'initier un contact avec la nature et le jardinage, mais aussi un arboretum de fruitiers anciens pour transmettre le savoir-faire arboricole. Elle organise également Festi’Jardin Nature et Plantes, une manifestation qui regroupe plus de 70 exposants professionnels et bénévoles chaque année. 

Autant d'activités qui donnent au lieu une véritable polyvalence fonctionnelle  : on y joue, on y court et surtout on y rencontre les "autres". 

"Le jardinage (dans le jardin pédagogique et les jardins partagés) qui au début devait être "pratique" s'est transformé en moment de vie, de convivialité. Les gens y organisent des barbecues, viennent y lire ... c'est devenu autre chose qu'un simple jardin. "

- J. BLANC-GALERA (directeur de cabinet Pibrac)

VIDÉO 3

----------

Le jardin des Tambourettes est bien plus qu'une simple aire de loisirs.. 

Florence MAZZOLENI 

(maire adjointe) et Julien BLANC-GALERA (directeur de cabinet) énumèrent quelques unes des activités de la zone.

(Durée : 3'13)