Visite 02 / Villeneuve-Tolosane & Roques-sur-Garonne (Haute-Garonne)

Le groupe scolaire

Canta Lauseta.

> Maître d’ouvrage :
Communes de Roques-sur-Garonne et de Villeneuve-Tolosane (31)

>  Maîtres d’oeuvre :

> Architecte : 360° ARCHITECTURE

Mériem Bekkoucha et Laurent Gaudu

> B.E.T. : TERREL(Structure) + ECOZIMUT (Fluides) + IDTEC (VRD) + DELHOM( Acoustique)

> Type de travaux :

Construction neuve

> Surface  aménagée :
3 250 m2 sur parcelle de 5 512 m2
> Coût des travaux : 
5 520 000 € HT

1/ Genèse et contexte de l'opération

Les communes de Roques (4200 habitants) et de Villeneuve-Tolosane (9000 habitants) sont situées au sud-ouest de Toulouse.

CARTE DE SITUATION

----------------------------

Déplacez-vous sur la carte Google

pour situer les communes de Roques-sur-Garonne et Villeneuve-Tolosane.

 

Des besoins communs...

Afin de répondre à une forte augmentation des effectifs scolaires, les communes de Roques-sur-Garonne et Villeneuve-Tolosane envisagent dès 2015 de s'associer pour la construction d'une école commune plutôt que de créer un établissement chacune. Débutés en 2017,  les travaux se sont achevés en 2019 pour une ouverture du groupe scolaire à la rentrée 2019. 

Vidéo 1

------------

Dominique COQUART (maire de Villeneune-Tolosane) et Nadine HUBERT (conseillère municipale à Roques) exposent les raisons de la mutualisaton d'une école entre les deux communes : augmentation de la population et par ricochet des effectifs scolaires dans les deux cas.

(Durée : 3'13)

... et un terrain d'entente

La nouvelle école se situe sur le territoire de Villeneuve-Tolosane. Elle s'inscrit dans une opération d'urbanisation, en extension du centre-ville : la ZAC de Las Fonsés portée par Oppidea.

 

Pour autant, le bâtiment se trouve en bordure des limites communales de Roques-sur-Garonne ;  et plus particulièrement d'une zone dynamique du point de vue de son développement urbain et démographique (nombreux logements le long de la route de Villeneuve).

 

Les choix d'aménagement facilitent la proximité de l'équipement avec les deux territoires municipaux : des chemins piétonniers et cyclables relient le site aux deux centres-villes.

Vidéo 2

------------

Dominique COQUART (maire de Villeneune-Tolosane) revient sur les raisons ayant poussées les deux communes à "faire ensemble".

(Durée : 2'04)

MIEUX CERNER LE GROUPE SCOLAIRE CANTA LAUSETA 

-------------------------

Mieux comprendre la géographie et la configuration architecturale du groupe scolaire.

Les coulisses de la mutualisation d'un point de vue juridique

Si les deux équipes municipales ont rapidement saisi les nombreux avantages qu'il y avait à partager le même groupe scolaire, dans les faits, la concrétisation juridique de cette mutualisation n'a pas été simple. Elle a nécessité l'adoption d'une solution inédite dans la région : une convention d'entente .

L'ensemble des coûts de construction et de fonctionnement sont partagés et les décisions sont prises dans le cadre d'un conseil de l'entente dans lequel siègent des élus des deux communes. 

VIDÉO 3

----------

Dominique COQUART (maire de Villeneuve Tolosane) explique brièvement les coulisses juridiques de la mutualisation.

(Durée : 3'44)

VIDÉO 4

----------

Valérie TESSIER (juriste à l'Agence Technique Départementale 31) explique les spécificités de l'entente.

(Durée : 2'57)

2/ Les grands principes architecturaux du projet

Insertion urbaine

L'opération d'urbanisation dans laquelle s'inscrit la nouvelle école, a été concue par les urbanistes de l'agence Jornet-Llop-Pastor et Forgas Arquitectes. 

Ce nouveau quartier de 14 hectares repose sur les principes de mixité fonctionnelle (logements, commerces, activités, équipements publics) et donne une large place à la nature en liaison avec la zone verte du Bois Vieux.

L'école, élément clé de la programmation urbaine, s'affirme clairement comme équipement public, au contact direct du parc et des espaces de loisirs du quartier.

 

Positionné face à la place centrale du nouveau quartier, elle participe à la structuration du paysage urbain et en constitue "un fond de scène". 

VIDÉO 5

----------

Meriem BEKKOUCHA (architecte du projet) explique les principes architecturaux en lien avec l'implantation urbaine du bâtiment.
(Durée : 2'33)

Organisation fonctionnelle

Le groupe scolaire comprend cinq classes de maternelle et dix classes d'élémentaire avec un restaurant scolaire. 

 

Organisé très simplement en forme de T, l'établissement adopte des codes architecturaux simples, faits d'un jeu de pleins et de vides, qui lui confèrent une esthétique à  l'opposée d'une allure monolythique.

Les entrées des deux écoles sont situées de part et d'autre du bloc central (1 et 2) comprenant l'escalier qui mène à l'étage. Les deux entrées distinctes sont toutefois reliées par un sas intérieur. 

 

Au rez-de-chaussée, se trouvent les salles d’activité, de restauration, d’ALAE, d’informatique, et une partie de la maternelle (deux classes de 70 m2 et deux dortoirs).

La salle d'activité commune et le restaurant scolaire sont situés à l'interface des deux écoles et des deux cours (3).

La cantine est accessible à la fois par l’intérieur en traversant la salle d’activité, mais aussi directement par les préaux et par les cours. La transparence est complète entre la salle d’activité et les deux préaux et entre la salle de restauration et les cours. 

 

A l'étage (4), se trouve l'ensemble des salles de classe et la salle des maîtres. De larges couloirs vitrés distribuent les salles avec des espaces plus larges « de respiration ».

1
2
3
4

VIDÉO 6

----------

Meriem BEKKOUCHA (architecte du projet) détaille les grands principes de l'organisation architecturale de l'établissement.

(Durée : 1'28)

Un projet 100% environnemental

Les deux communes ont opté pour une démarche environnementale de construction avec la priorité donnée à la sobriété énergétique, grâce à une éco implantation soignée, à la mise en place de systèmes thermiques innovants et à l'utilisation de matériaux biosourcés.

 

La conception du bâtiment est bioclimatique : les salles de classe et d‘activité sont orientées au sud-est, côté cour, les couloirs sont situés au nord-ouest et servent d'espaces tampons. La consommation de foncier est modérée grâce à la construction sur deux niveaux.

 

Le bois, éco-certifié, est le matériau principal (épicéa à l'intérieur et pin douglas à l'extérieur). On le retrouve dans la structure mais aussi dans les éléments de parement intérieur et extérieur. La vêture en brique vernissée Terréal bleue vient toutefois contrebalancer le bois. À l'intérieur seuls les sols ne sont pas en bois : le revêtement est en linoléum gris.

Les entrées de lumière naturelle sont privilégiées mais tempérées grâce à un dispositif de lames mobiles et motorisées permettant de régler l'ambiance lumineuse dans chacune des classes.

VIDÉO 7

----------

Meriem BEKKOUCHA (architecte du projet) détaille les grands principes de l'organisation architecturale de l'établissement.

(Durée : 3'43)

Le plancher chauffant est réversible, avec un système de géothermie profonde (pompe à chaleur) et de géocooling (rafraîchissement naturel). Des toitures végétalisées recouvrent les parties en rez-de-chaussée des bâtiments. Les eaux pluviales sont récupérées.

VIDÉO 8

----------

Une des institutrices du groupe scolaire témoigne de la qualité du système de rafraichissement installé.

 

Elian LATOUR (BET Fluides) détaille les caractéristiques techniques du système de géothermie et de géocooling. 

(Durée : 3'33)

Sensibilisation des usagers à la ventilation naturelle

Les architectes ont réussi à convaincre les maîtres d'ouvrage de l'intérêt de la ventilation naturelle.

 

Les enseignants et leurs élèves ont été sensibilisés au fonctionnement du bâtiment. La ventilation naturelle nécessite en effet leur participation. Dans les locaux scolaires, les usagers ont l’avantage de pouvoir aérer en grand pendant les temps de récréation.

Une petite sonde avec trois voyants (vert, orange et rouge) fixée sur le mur alerte les occupants sur la qualité de l'air. Quand le voyant orange s’allume, on ouvre les petites baies oscillo-battantes en partie haute et quand c'est le voyant rouge, on ouvre les grandes baies. 

Cette solution technique est bénéfique pour la santé des enfants, et a aussi permis des économies d’investissement. Elle se répercutera dans les coûts ultérieurs de fonctionnement.

VIDÉO 9

----------

Elian LATOUR (BET Fluides) revient sur le principe de ventilation naturelle et le système de gestion de la lumière.

(Durée : 1'48)

CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle