CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle

Visite 02 / Cazères-sur-Garonne

Extension, rénovation

et mise aux normes  d'une école élémentaire des années 60.

> Maître d’ouvrage :
Mairie de Cazères-sur-Garonne

> Maîtres d’oeuvre :
Agence ÜGO (architectes) 
Gleize Énergie (BET)

> Type de travaux :
Rénovation et construction neuve (2017)
> Surface de plancher :
750 m2
> Coût des travaux : 
735 538 € H.T.

1/7

Une partie des textes contenus dans cette partie est issue de la fiche de présentation de l'opération réalisée par le CAUE31.

Télécharger l'intégralité de cette ressource en cliquant sur l'icône ci-contre.

1/ Les grandes lignes du projet

Construite dans les années 60, l'école de L'Hourride est située au contact du centre-ville. Vieillissant (notamment certains préfabriqués vétustes) et un peu à l'étroit, cet équipement ne demandait qu'à se faire une nouvelle jeunesse.

 

Dans les faits, le projet s'est décomposé en deux tranches de travaux.

Dans un premier temps, une partie des préfabriqués, vétuste, a été démolie pour laisser place à un nouveau volume bâti, accompagné par la recomposition des espaces de cours et la création d'une façade urbaine, rue du docteur Vaillant. ​

La deuxième tranche a concerné des travaux de rénovation du bâtiment existant ; et plus précisément la mise en conformité du bâtiment vis à vis des règles d’accessibilité aux PMR et l'amélioration de son comportement thermique. 

-----------

Cliquer et zoomer

sur la carte Google

pour situer le projet

avec précision.
 

2/ L'origine du projet

La commune de Cazères-sur-Garonne s'est toujours attachée à l'entretien et à la mise aux normes de son patrimoine communal. C'est dans cet esprit, et après avoir déjà rénové l'un de ses 3 groupes scolaires, que la commune a sollicité le CAUE en 2012, en amont de la rénovation et de l'extension de l'école élémentaire de L'Hourride.

Initialement limité à la réhabilitation du préau et à la création d'une salle de gym, le niveau de l'intervention a peu à peu été revu à la hausse grâce à l'aide des partenaires financeurs. Au final, avec une enveloppe globale d'environ 800 000 euros TTC, c'est la totalité du groupe scolaire qui a fait peau neuve : destruction des Algecos les plus vétustes, création d'un CLAE, rénovation du bâtiment principal existant (avec la création d'une cinquième classe), réfection de la cour intérieure (avec création du terrain de sport) et réaménagement de l'espace extérieur à l'entrée de l'établissement.

-----------

 Michel OLIVA, maire de Cazères, fait un petit résumé de l'histoire de l'opération.

 

Entendu lors de la visite
Belle et fonctionnelle "Aujourd'hui, nous avons une école qui est agréable en termes de fonctionnement mais aussi en termes d'esthétique." 

-  Michel OLIVA / Maire de Cazères-sur-Garonne

3/ Les grandes caractéristiques du projet

Le projet s'est réalisée en deux phases distinctes.

 

Première phase : aménagement du parvis et création en extension d'un CLAE

L'une des interventions marquantes de la première phase concerne la création d'un parvis en béton imprimé à l’avant des deux bâtiments (bâtiment existant et construction neuve) reliés par un préau. Cet espace facilite le repérage visuel et l’accès à l’école depuis la rue. 

Cette entrée de l'école requalifiée offre aux usagers une zone d'attente confortable et abritée. Quelques places de stationnement pour le personnel et les parents ont été aménagées à proximité. 

Le bâtiment créé en extension accueille des locaux dédiés à l'ALAE ainsi qu'une salle plurivalente. Deux espaces qui bénéficient d'une entrée indépendante depuis le parvis. 

Alors que la façade sur rue est relativement fermée, la façade sur cours est largement ouverte. Orientée au sud-est, elle bénéficie des apports solaires grâce à un large percement de la toiture du préau. 

Deuxième phase : rénovation de l'existant

Pour la rénovation de l'existant, le maître d'oeuvre a été confronté à une différence de niveau de 80 centimètres à l'intérieur du bâtiment adoptant une forme en "L". 

Sur sa partie la plus grande, le sol de ce bâtiment se situait en effet au-dessus du niveau de la cour, alors qu'une surface de 100 m2 était de plain pied avec la cour.

La solution proposée a consisté a surélevé la partie la plus basse de l'école, en la rendant accessible via une rampe en béton extérieure.

-----------

Émilie DUESO,  architecte en charge du projet, présente les grandes caractéristiques architecturales du projet.

Entendu lors de la visite
Un parvis sécure et un préau au sec ! (...) On a aussi voulu traiter l’insertion du bâtiment dans la rue, et donner à voir cet équipement. C’est ce qu’on a fait en créant ce parvis... et ce préau que les parents apprécient parce qu'il permet une attente à sec dans un espace dédié aux piétons ! "

- Émilie DUESO / Architecte

Les principes constructifs

Globalement, ce projet est clairement écologique. L'extension créée a été réalisé en ossature bois, couvert par un bardage en bois-ciment. Les matériaux utilisés à l'intérieurs ont également été choisis pour leur qualité environnementale (cloisons en OSB) et leur compatibilité avec les réglementations concernant la Qualité de l'air intérieur (sols).

 

L’isolation en laine de bois, la forme et l’implantation du bâtiment ainsi que les choix de chauffage (jonction au système de chauffage central de la partie existante) et ventilation en font un bâtiment énergétiquement très performant. 

Les travaux de rénovation du bâtiment existant (ancienne école) ont mis en conformité le bâtiment vis à vis des règles d’accessibilité aux PMR et ont également amélioré son comportement thermique. 

Ces travaux ont consisté en le changement des menuiseries, le changement de la chaudière, la mise en oeuvre d’une isolation en combles, l'isolation thermique par l'extérieur en laine de bois associée à un bardage bois-ciment ou bois, l'installation d'une ventilation double flux. 

-----------

L'architecte rappelle le caractère écologique du projet.

Entendu lors de la visite
Des techniques constructives en phase avec le projet.

"On a essayé d'utiliser des techniques constructives qui soient rationnelles, en termes de délai et de coût, par rapport au lieu sur lequel on intervenait et par rapport aux besoins que l'on avait."

- Émilie DUESO / Architecte du projet

Un calendrier resserré 

Hormis l'amélioration environnementale du groupe scolaire, les choix constructifs ont également permis de limiter la durée du chantier : 8 mois pour la livraison de l'extension (avec le réaménagement intérieur et extérieur), 2 mois d'été pour la rénovation de la partie existante, et trois périodes d'intervention de 15 jours pour la rénovation des façades existantes.

 

Un projet rapide réalisé à partir de matières simples à mettre en oeuvre, qui n'a pas trop perturbé la vie de l'école.

-----------

L'architecte commente le calendrier particulièrement resserré du projet.

Entendu lors de la visite
Le bois, c'est du rapide ! "Les éléments en bois ont, quasiment tous, été fabriqués en atelier... Ensuite cela va très vite. C'est un mécano. ils ne font qu'assembler les différents éléments ensemble. "

- Un conseiller municipal