CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle

Visite 01 / Bram (Aude)

Redynamiser  un village circulaire

> Maître d’ouvrage :
Ville de Bram (11)

> Maîtres d’oeuvre :

Catherine Roi (urbanisme, architecture et paysage), associé  à Techn-cité urbaine (ingénierie VRD) et

Hetre Paysage (paysagiste)

> Type de travaux :
requalification des rues

et des espaces publics
> Surface  aménagée :
Environ 10 000 m2
> Coût des travaux : 
Entre 5,5 et 6 millions € TTC

1/ Le contexte et les enjeux de l'opération

Située à la limite orientale du Lauragais,  au carrefour de deux routes antiques - la voie d'Aquitaine entre Narbonne et Toulouse, et un axe nord-sud reliant la montagne noire à l'Ariège - Bram fait partie de ces villages que l'on nomme des circulades, car bâtis en cercle autour d'une église ou d'un château fort (en savoir un peu plus sur l'histoire de la circulade de Bram).

CARTE DE SITUATION

----------------------------

Déplacez-vous sur la carte Google

pour situer la commune de Bram.

 

Considérée comme la plus vaste et la mieux conservée d'Europe, la circulade de Bram méritait qu'on lui rende tout son lustre, "pour améliorer la qualité de vie de ses habitants et offrir aux nombreux visiteurs un lieu agréable à parcourir". C'est dans cette perspective que la ville a lancé, à l'automne 2009, un vaste chantier de revitalisation du centre bourg élargi. 

Programmé sur 10 ans, à partir d'une étude globale, ce projet urbain vise à valoriser l'image du village à travers un travail de reconfiguration des espaces publics et de reconstruction d’une offre de logements adaptée et qualitative.

"Revaloriser un espace urbain peut passer par plusieurs leviers : un levier sur l'habitat et un levier sur l'espace public. Le levier sur l'espace public, c'est celui que la collectivité peut faire bouger elle-même." - C. Roi

VIDÉO 1

----------

Catherine ROI (urbaniste en charge du projet) évoque le contexte et les enjeux de cette opération de requalification. 

(Durée : 3'19)

2/ Les grands principes d'aménagement

Suite au constat de différents dysfonctionnements urbains, le projet traite l’aménagement en plusieurs phases correspondant aux grandes entités :

> la première et la seconde couronnes,

> les rues transversales (radiales),

> et les alentours de l'église.

Végétalisation des rues

Une grande attention a été apportée à la végétalisation des rues avec l'installation de treilles sur certaines façades (permettant l’épanouissement de plantes grimpantes génératrices d'ombre) et la plantation de vivaces persistantes le long des murs (dans le but d'embellir, mais également de participer à l'assainissement des constructions).

 

Un travail particulier a également porté sur l'aménagement des seuils de portes afin d'améliorer l'accessibilité des maisons, et sur l'écoulement de l'eau au centre de la voierie.

Des matériaux de sol homogènes

L’ensemble des aménagements propose un sol relativement homogène.

 

Seuls deux types de matériaux sont utilisés : la pierre sciée et le béton.

 

Ils se présentent sous forme de pavage pour les espaces de prestige (parvis de l’église), ou de sols béton marqués par un caniveau central et des pas de portes en pierres pour les rues des deux couronnes. Les autres espaces de circulation (voies transverses) se contentent d'un sol plus simple (et moins onéreux) :  des granulats mélangés à du béton.

PHOTOS

-----------

Les matériaux utilisés pour l'opération de réaménagement

"On s'est dit, aussi, qu'il y avait des hiérarchies d'espace : on a des rues circulaires et des rues radiales, mais aussi un espace central - le coeur occupé par l'église - qui demandait d'avoir un traitement un petit peu plus précieux" - C. Roi

VIDÉO 2

----------

Catherine ROI présente les grandes principes qui ont guidé l'opération de requalification des rues et des espaces publics.

(Durée : 4'54)

La réfection des réseaux 

Si la partie la plus visible du projet demeure l'aménagement de l'espace public de surface, les réseaux enterrés, mais également aériens, font l'objet d'une importante réhabilitation globale.

VIDÉO 3

----------

Gemma CID (en charge des VRD) détaille les interventions programmées sur l'ensemble des réseaux.

(Durée : 1'42)

3/ Les modalités de mise en oeuvre

Débuté en 2009-2010, le projet, qui doit s'achever en 2020, obéit à un certain nombre de préceptes de mise en oeuvre.

 

Globalité

Le projet a débuté par une étude globale qui a permis de comprendre l'ensemble des fonctionnalités du centre ancien. Elle s’inscrivait plus largement dans l’enjeu de conforter la commune de Bram comme pôle d’équilibre au sein du SCoT du Pays Lauragais. 

Concertation et dialogue

Le projet privilégie la concertation et le dialogue entre les différents acteurs du projet : élus et concepteurs, mais aussi élus et habitants. Ces échanges ont pu s’engager au cours de visites d'opérations exemplaires - notamment pour le choix des matériaux et des végétaux. 

 

"Le travail s'est fait en allers-retours avec les élus et les personnes associées au fur et à mesure des études - un véritable groupe de fans !" - C. Roi

VIDÉO 4

----------

Catherine ROI et Samuel RABILLER (paysagiste) expliquent comment ce sont opérés les choix de matériaux de sol et de végétation.

(Durée : 3'15)

Phasage

Le projet s'étale sur deux grandes phases (2010-2015 et 2016-2020) morcelées en sous-phases ; un calendrier d'action qui permet à la commune de mieux maîtriser son budget (environ 400 000 euros par an) et d'assurer un service d'usage minimum.

PHOTOS

-----------

Les différentes phases du projet

Continuité

Le projet accorde une attention toute particulière au maintien d'une certaine continuité de savoir faire technique - avec un système d'appel d'offre passé sur de longues périodes (2 X 5 ans) qui permet de disposer d'entreprises compétentes.

 

"À partir du moment où l'on met en place des choses un petit peu particulières, c'est important de pouvoir le continuer du début à la fin." - C. Roi

VIDÉO 5

----------

L'équipe de maîtrise d'oeuvre revient sur les modalités de sélection des entreprises.

(Durée : 3'31)

Sol en béton et granulats.