CONSEIL D'ARCHITECTURE, D'URBANISME ET DE L'ENVIRONNEMENT DE HAUTE-GARONNE

1, rue Matabiau - 31000 TOULOUSE

Tél : 05 62 73 73 62 / Fax : 05 62 73 73 68

www.caue31.org

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle

Visite 01 / Aussonne

Groupe scolaire

Louise Michel

> Maître d’ouvrage :
Ville d'Aussonne

> Maîtres d’oeuvre :
D. DAMON (Architecte urbaniste) et R. SAGNES (Architecte associée)
> Type de travaux :
construction neuve (2016)
> Surface de plancher :
3040 m2

> Surface de la parcelle :

5640 m2
> Coût des travaux : 
4 756 000 € H.T.

Une partie des textes contenus dans cette partie est issue de la fiche de présentation de l'opération réalisée par le CAUE31.

Télécharger l'intégralité de cette ressource en cliquant sur l'icône ci-contre.

1/ Les grandes lignes du projet

Inauguré en août 2016, le groupe scolaire a été construit en périphérie du centre ancien, au coeur de la ZAC de Prunel et de son quartier résidentiel, sur une parcelle de 5 640 m2. D'une surface plancher de  3040 m2, il compte 10 classes en élémentaire et 6 classes de maternelles, ainsi qu'un ALAE / ALSH associé à une restauration.

-----------

Cliquer et zoomer

sur la carte Google

pour situer le projet

avec précision.
 

2/ La genèse du projet

Au cours des dernières années, la commune d'Aussonne a subi une forte croissance de ses effectifs scolaires et a envisagé l'extension de son école maternelle située en coeur de bourg. Cette solution n'étant pas faisable (vétusté des bâtiments et contrainte de surface parcellaire), la commune a choisi de créer un nouvel équipement dont la capacité d'accueil serait plus importante.

-----------

Madame le maire explique

les raisons qui ont poussé la municipalité à construire ce nouveau équipement scolaire.
 

Entendu lors de la visite
École excentrée. En fait, cette parcelle là était destinée à recevoir un établissement pour personnes âgées (...) nous avons changé notre fusil d'épaule, et nous avons considéré qu'il valait mieux faire un nouvel équipement scolaire ici et avoir un établissement pour personnes âgées plus près du centre du village."

- Lysiane MAUREL / Maire d'Aussonne

-
00:00 / 00:00

3/ Les grandes caractéristiques du projet

Le projet, dont le programme a été établi par la commune avec l'appui d'un programmiste, se situe à l'interface de 270 maisons individuelles et d'espaces agricoles. Les architectes ont donc travaillé sur les relations visuelles entre l'équipement et la campagne ainsi que sur l'échelle du bâti en proposant une gradation de hauteur de l'équipement. L'implantation a également été guidée par une possible extension de l'équipement sur la parcelle voisine.

L'aspect général

C'est le principe de la longère qui a guidé le projet : accès en façade, corps bâti perpendiculaire à la route,... Les façades jouent avec les pleins et les vides, les creux et les saillies. Sa silhouette se découpe pour offrir ses trois accès creusés dans le linéaire de la façade principale et s'insérer dans le tissu urbain existant. L'utilisation de la brique en façade est un clin d'oeil à la tradition régionale tout en permettant d'en exploiter les qualités thermiques.

-----------

Reine SAGNES, architecte, revient sur quelques caractéristiques urbaines et architecturales fortes du projet.

Entendu lors de la visite
Double mur. (...) Pour les façades, on a une technique de double mur. C'est un mur à l'intérieur duquel, on a du béton banché. (...) L'isolant se trouve ensuite côté extérieur. On a un petit vide d'air et ensuite on a de la brique (...) qui fait 10 centimètres de large. (...)"

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

Entendu lors de la visite
La tradition de la brique. (...) L'usage de la brique, c'est une sorte de renouveau, de prolongement de la tradition brique. Ce qui permet aussi de faire le lien avec les bâtiments qui sont autour. (...)"

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

L'organisation structurelle

Chacune de ces entités (maternelle, élémentaire, ALE/ALSH) bénéficie d'une entrée dédiée. Les trois halls sont reliés par une circulation, colonne vertébrale du projet, qui dessert les différentes entités pouvant fonctionner en autonomie et indépendamment les unes des autres. Des locaux sont toutefois mutualisés pour une économie et une rationalisation des surfaces : c'est le cas  des salles d'activités, des dortoirs et des sanitaires partagés avec l'ALAE...​

-----------

Reine SAGNES, architecte, aborde la notion de mutualisation.

Entendu lors de la visite
Cheminements intérieurs et extérieurs. Autant nous avons souhaité que les maternelles puissent cheminer entièrement dans un espace clos et chauffé pour rejoindre, depuis leur classe, l'espace de restauration, autant nous avons considéré que les élémentaires étaient autonomes et pouvaient, le cas échéant, mettre leur manteau pour rejoindre l'espace de restauration."

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

La surface de la parcelle étant limitée, l'ensemble des classes d'élémentaire se trouve à l'étage, en surplomb des zones de stationnement, de l'entrée et du préau de la partie élémentaire et de sa salle polyvalente. L'implantation du bâti découpe et délimite les cours de récréation tout en offrant une variété de vues sur l'extérieur.

Entendu lors de la visite
Classes à l'étage. Il faut bien comprendre que spontanément, un élu n'a pas forcément envie de mettre des salles de classe à l'étage. En fait, c'est souvent contradictoire avec l'idée de la bonne gestion du foncier... parce que forcément si on s'étale complètement à plat, c'est pas terrible du point de vue de l'usage du foncier."

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

Détails de confort

Cet équipement est pensé à l'échelle des petits et des grands, dans un souci de bien-être et de confort des usagers. Un travail important a été réalisé sur la lumière naturelle qui est omniprésente dans le bâtiment et ses circulations, sur le traitement acoustique des espaces ainsi que sur le rangement qui a été dessiné et créé sur mesure afin de participer à l'architecture des lieux.
 

Entendu lors de la visite
Luminosité adaptée. (...) Pour les salles de repos, on a souhaité avoir un niveau d'éclairement très bas. (...) Cela permet de plonger les enfants dans une ambiance complètement différente de celle de la salle de classe."

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

Entendu lors de la visite
Matériaux de qualité. (...) Un choix délibéré a été fait sur la qualité des matériaux - tout en respectant des budgets normaux. (...)"

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

4/ Le mode opératoire

Il s'est écoulé presque quatre années de réflexion avant que le maître d'ouvrage ne lance le concours d'architecture qui a désigné Reine SAGNES et Danièle DAMON comme architectes du projet. La phase de programmation technique (matérialisée par la rédaction du cahier des charges) a duré, à elle seule, plus d'un an. Ses rédacteurs (les services techniques de la mairie accompagnés d'un programmiste) ont pris le temps de consulter  l'ensemble des acteurs concernés par le projet (des enseignants aux parents d'élève en passant par les ATSEM). Les travaux, eux, ont débuté en janvier 2015 pour une livraison à la fin de l'été 2016.

Entendu lors de la visite
Programmiste. Nous avons travaillé avec un programmiste, et avec cette personne (...) j'ai vu toutes les personnes qui allaient travailler sur cette école. (...)"

- Marie JOUSSEAUME / Directrice enfance, jeunesse, éducation à la mairie d'Aussonne

-
00:00 / 00:00

Entendu lors de la visite
Dialogue. Ce qui est important aussi, c'est de souligner la richesse des échanges qui ont pu avoir lieu entre le maître d'ouvrage (la commune d'Aussonne) et l'équipe de maîtrise d'oeuvre. (...)"

- Reine SAGNES / Architecte

-
00:00 / 00:00

Une salle de réunion partagée entre les différents acteurs et usagers du groupe scolaire.